Axéréal mise sur les nouvelles technologies de l’agriculture

Innovation
3 août 2017

L’exploitation des données et des modèles est véritablement une voie prometteuse pour Axéréal et ses adhérents. Elle ouvre de nouveaux champs inexplorés pour l’agriculture. Axéréal a lancé 2 challenges à des start-up. Ils seront relevés par le Groupe HLi et par la société Dataswati.  L’innovation est en marche.

Cette démarche s’inscrit dans le cadre des Challenges numériques mis en place dans le programme d’investissements d’avenir conduite par Datapoc. Axéréal aux côtés de Teratec, Alstom, Airbus, Safran, Launchers, General Electric, Gemalto, Noriap et Intel ont présenté au printemps leurs défis numériques face à une assemblée de 150 représentants de start-up, TPE et de PME.
​4 secteurs d’activités étaient concernés : la ville et les systèmes urbains sous les aspects énergie et transport, les industries agroalimentaires, les Industries manufacturières, la sécurité. 

Des candidats très motivés
Les 150 start-up, TPE et PME intéressées pour relever ces défis avaient un mois pour déposer leur candidature. Après examen par un jury, les lauréats ont été sélectionnés. Chacun pour son challenge se verra financer par l'Etat (BPI France) 45 % ou 35 % des dépenses affectées à la réalisation de sa Preuve de Concept (PoC), dans un délai de 12 mois maximum, avec un plafond de 70 k€ d'aide.

Pour sa part, Axéréal a proposé deux challenges présentés par Caterine Deschamps, directrice Agronomie et Innovation Métiers du Grain et Christophe Tavan, DSI des Laboratoires Galys : choisir des variétés adaptées au milieu et  ajustement de la fertilisation azotée. Ils ont motivé de nombreuses start-up. Le Groupe HLi  a été retenu pour le premier challenge et la société Dataswati pour le second.
« Nous sommes fiers d'avoir reçu autant de candidatures d'aussi bonne qualité. Grâce à Teratec et BPI France, Axéréal a saisi l'opportunité de collaborer avec des experts de l'analyse des données et du big data. Notre objectif est véritablement l'amélioration du conseil à nos adhérents et à nos clients. » souligne Laurent Yannic, Directeur Innovation Axéréal.

Choisir des variétés adaptées au milieu
L’approche du Groupe HLi permettra de tirer parti de l’ensemble des données de la géodatabase d’Axéréal (localisation des parcelles, analyses de sol, pratiques culturales, météo…) et des caractéristiques des variétés (précocité, sensibilité au froid, résistance aux maladies…). Le Groupe développera une modélisation permettant de détecter les similarités entre les variétés, d’analyser comment les caractéristiques du milieu influant sur les performances de chaque type de variété et de comparer les performances des variétés sur chaque parcelle agricole. Les simulations sur la météo et les pratiques culturales permettront d’analyser leurs effets sur les différentes variétés.

In fine, l’outil apportera des préconisations précises pour guider l’exploitant dans son choix de variété, l’aider à maximiser le rendement et la qualité de ses récoltes, et minimiser l’impact de conditions défavorables.

Dataswati relèvera le challenge sur la valorisation des différentes approches de fertilisation azotée. Ce challenge devra nous permettre de confronter les différentes approches (Farmstar / Abil / NTester) et les différentes analyses de laboratoires (Reliquat d’azote minéral / sève / APM) afin de mieux valoriser ces outils (définition des domaines de validité, amélioration des approches).

Ajuster la fertilisation azotée
Nous valoriserons également les datas disponibles au niveau national (météo, imagerie satellite, type de sol, …) en travaillant sur des techniques d’intelligence artificielle autour de réseaux neuronaux (deep learning). Ce challenge proposé par Galys est avant tout exploratoire et devra permettre à Galys d’améliorer les services proposés par le laboratoire sur les sujets de la fertilisation azotée.