Axéréal via sa filiale Boortmalt lance un projet de centrale solaire thermique: 3eme plus grande centrale au monde desservant un site industriel

7 décembre 2018

Yvan SCHAEPMAN, Directeur Général de Boortmalt, Arnaud LEROY, Président de l’ADEME et Arnaud SUSPLUGAS, Président de Kyotherm  ont signé une convention de financement  pour la construction d’une centrale solaire thermique à Issoudun (Indre) et attribue au projet un montant d’aides portant sur 3 012 451 € et sur une aide remboursable portant sur un montant de 531 609 €.

Le projet, lauréat de l’Appel à Projets « grandes installations solaire thermique de l’ADEME *», consiste à installer en 2019 sur les terrains de la malterie d’Issoudun une centrale solaire thermique. Cette centrale produira de l’eau chaude (<70°C) qui alimentera les unités de séchage d’orge de la malterie.

La centrale aura une surface de capteurs cumulée d’environ 15 000 m², ce qui en ferait aujourd’hui la 3ème plus grande centrale solaire thermique alimentant un site industriel au monde.

Sa puissance nominale sera d’environ 12 MW et elle fournira environ 8,7 GWh de chaleur par an, soit 1/10ème des besoins en chaleur du site. Cette chaleur permettra de diminuer les consommations en gaz naturel du site et réduire d’environ 2 200 tonnes les émissions de CO2 par an. Ceci équivaut à retirer 1 100 véhicules neufs de la circulation.

Pour M. Yvan SCHAEPMAN, Directeur Général de BOORTMALT, « ce projet montre notre continuité dans l’engagement à nous fournir en énergie propre. Nous avions déjà sollicité le support de l’ADEME pour mettre en place une chaudière biomasse sur le site en 2013. »

Pour M. Arnaud LEROY, président de l’ADEME, « cette signature marque le soutien de l’ADEME à cet ambitieux projet, et plus largement au développement de la filière solaire thermique industrielle en France. »

Pour M. Arnaud SUSPLUGAS, président de KYOTHERM ( maitre d’ouvrage), « 80% du coût du kWh du projet est lié au coût de l’investissement, une optimisation du coût du financement était donc indispensable à sa réalisation. »

Boortmalt est engagé depuis 1999 dans une démarche de diminution de son empreinte environnementale. Plus de 40% de la chaleur consommée par la malterie d’Issoudun est déjà aujourd’hui issue de source à faible carbone (biomasse et chaleur récupérée d’une cogénération).

Boortmalt produit et commercialise plus de 1 million de tonnes de malt à destination des brasseurs, des distillateurs et des micro-brasseurs. 4e malteur mondial, l’entreprise exploite 10 malteries en Europe, dont celle d’Issoudun.

* https://presse.ademe.fr/2018/05/appelaprojets-grandes-installations-solaires-thermiques-de-production-deau-chaude.html