Info Moissons 2020

29 juillet 2020

La coopérative Axéréal prévoit une moisson 2020 hétérogène selon les régions et des rendements à la baisse pour la plupart des cultures. La qualité en revanche s’annonce au rendez-vous. Dans ce contexte, Axéréal réaffirme sa trajectoire en faveur de la transition du modèle agricole.

Rendements à la baisse, qualité au rendez-vous.

Sur le territoire d’Axéréal, la moisson est très avancée, voire terminée, pour la plupart des cultures. Les premiers estimatifs de la moisson 2020 présagent une récolte de qualité, à la hauteur des attentes des clients français et internationaux. En revanche, les rendements, très hétérogènes suivant les zones de collecte, affichent une forte diminution. Si le blé dur et le colza semblent maintenir des rendements corrects, les orges et le blé tendre sont particulièrement affectés par cette baisse. « Ces rendements sont particulièrement décevants pour les producteurs céréaliers. La météo de l’année n’a pas été favorable, les agriculteurs ayant été très pénalisés par les conditions automnales très humides et la période très sèche en mars-avril, qui sont principalement responsables de la forte dégradation des rendements. En outre, la pression de ravageurs, en particulier des pucerons sur les orges, inhérente à ces conditions climatiques, s’est révélée accentuée par l’absence de solutions de traitement alternatives aux néonicotinoïdes. Cette année doit être une alerte sur la nécessité de ne pas laisser les producteurs sans solutions de protection des cultures, indispensables à la qualité sanitaire des aliments, avant d’avoir trouvé des alternatives de remplacement. La transition agricole est une priorité, mais elle doit se faire à un rythme qui ne menace pas notre capacité de production. » explique Jean-François Loiseau, Président d’Axéréal.

Miser sur les filières, l’agronomie et la recherche.

Face à une météo de plus en plus imprévisible et à une volatilité des prix qui fragilise les marchés, la recherche de stabilité est une nécessité pour la pérennité des exploitations de la région. « Il n’y a désormais plus de doutes sur le fait que la régularité climatique appartient au passé. Nous travaillons collectivement, à tous les niveaux de la filière et d’ailleurs, à la recherche de solutions variétales, agronomiques et technologiques, qui aideront les agriculteurs à gagner en agilité face à un contexte de plus en plus imprévisible. Le travail de structuration des filières chez Axéréal est en marche pour proposer aux adhérents des destinations valorisantes pour leurs grains et limiter la vulnérabilité aux marchés. Avec l’objectif d’atteindre au plus vite le million de tonnes de grains commercialisé en filières, nous encourageons les agriculteurs à rejoindre massivement le mouvement : filières bas carbone, HVE, sans résidu de pesticides, et toutes ces initiatives, doivent au plus vite être le standard. Permettre aux adhérents de capter davantage de valeur sur la vente de leurs productions reste notre axe de travail prioritaire. » détaille Paul-Yves L’Anthoën, Directeur Général d’Axéréal.