PLUS DE VALEUR POUR LES PRODUCTEURS, PLUS DE LIENS AVEC LES CONSOMMATEURS
Garder le cap
de la performance durable

Recherche

Stratégie

Champs à renseigner
Texte

L’exercice écoulé, en dépit des difficultés contextuelles, aura permis de démontrer la robustesse du modèle de la coopérative et sa capacité d’adaptation. Organisé autour de deux pôles, Agriculture & Filières et Malt, le Groupe poursuit sur la voie d’une croissance durable, au service de la transition agricole et alimentaire.

Champs à renseigner
Texte

Quelle est l’ambition du groupe Axéréal dans un environnement toujours plus évolutif et incertain ?

Jean-François Loiseau : Nous accompagnons plus que jamais les 11 000 associés coopérateurs, copropriétaires de l’outil de production Axéréal, dans les transitions de notre environnement. Ensemble, dans un esprit de co-construction, nous nous mobilisons sans relâche afin de produire en quantité des grains sains et sûrs, que nous valorisons auprès de nos clients, tant en France qu’à l’international, en nous adaptant à leurs attentes et à des pratiques de consommation amplifiées par la pandémie. Cette capacité à adapter notre modèle fait partie intégrante de la philosophie d’Axéréal, un groupe qui privilégie un positionnement respectueux de la terre, des femmes et des hommes qui la travaillent.
En conséquence, notre ambition est de saisir toutes les opportunités permettant d’ouvrir, pour nos adhérents, la voie vers des marchés d’avenir.

Comment les équipes du Groupe ont-elles traversé l’année ?

Paul-Yves L’Anthoën : Il nous faut saluer l’engagement exemplaire et exceptionnel des collaborateurs. Ces derniers ont su s’adapter à la période inédite que nous avons vécue pour permettre à l’activité d’atteindre un haut niveau de performance, conforme aux attentes des clients, malgré un contexte sanitaire contraignant. La continuité des activités a été assurée, grâce à un travail de concert entre élus de la coopérative et équipes opérationnelles : les liens commerciaux, les approvisionnements, ont été maintenus et honorés vis-à-vis des clients, fournisseurs et adhérents, dans tous nos métiers. Toutes les commandes ont été assurées et la chaîne logistique de l’activité Agriculture & Filières, dotée de nouveaux procédés digitaux, sort même modernisée de la crise.

 

Citation

Nous souhaitons faire d’Axéréal un catalyseur du changement vers des modèles agricoles durables.

Infos citation
Jean-François Loiseau, Président d’Axéréal
Image standard
paul-yves-l-anthoen
Champs à renseigner
Image standard
jean-francois-loiseau
Texte

Le Groupe a cette année accéléré sa transformation. En quoi cette évolution prépare-t-elle son avenir ?

JFL : Axéréal a effectivement déjà entrepris par le passé des mutations d’ampleur pour s’adapter aux transitions sociétales. Nous les poursuivons, et avons cette année engagé un virage stratégique dans l’organisation de nos activités agricoles, pour accompagner un contexte en forte évolution. Désormais, le Groupe s’appuie sur un équilibre entre deux pôles complémentaires : un pôle Agriculture & Filières et un pôle Malt. Le premier regroupe les activités agricoles, meunerie et élevage ancrées dans la région Centre et ses environs, territoire français historique du Groupe. La montée en puissance de ce pôle se traduit par un meilleur pilotage des activités avec une gestion des compétences, une logistique et des approvisionnements optimisés ainsi que des capacités d’investissement renforcées. Pour, in fine, davantage d’agilité et des risques opérationnels réduits. La structuration des productions en filières reste notre finalité. Elle nous permet d’accroître la valeur distribuée aux agriculteurs tout en les faisant profiter d’une meilleure performance technique et d’une innovation agronomique dynamique. Le pôle Malt, quant à lui, nous permet de capter la croissance d’un marché actif. Cette activité, rentable et source de valeur, offre une grande stabilité de revenus au Groupe, notamment du fait d’une présence renforcée sur les marchés en croissance des pays émergents. Intervenant sur des bassins de production différents, il peut s’inspirer des meilleures pratiques et innovations afin de renforcer la performance de ses activités.Toutes ces orientations suivent un cap stratégique de long terme qui s’articule autour de trois axes : la recherche de performance et d’excellence, la diversification des sources de création de valeur, la priorité donnée à la croissance durable. Nous déployons notre stratégie avec clarté et efficacité, dans un devoir d’excellence opérationnelle et sanitaire à l’égard de nos adhérents, de nos clients et consommateurs.

Champs à renseigner
Texte

Quel regard portez-vous sur l’exercice 2020-2021 ?

PYL : Outre le marché de la bière en baisse de 10 % au niveau mondial pendant la crise sanitaire, la récolte 2020 atteint le niveau historiquement bas de l’année 2016. En 5 ans, nous aurons connu deux années médiocres ! Néanmoins, Axéréal, fidèle à sa trajectoire de croissance durable, affiche des résultats financiers robustes ainsi qu’une performance opérationnelle et commerciale solide. Nous atteignons 165 M€ d’EBE et améliorons de manière sensible nos cash flow opérationnels, nous permettant de confirmer nos objectifs budgétaires. Nous poursuivons en outre le déploiement de nos engagements RSE au sein du Groupe. Confortés dans nos décisions passées, nous sommes en mesure de maintenir notre trajectoire et d’aborder le futur avec sérénité. Et nous ne pouvons que tirer un bilan positif de notre développement dans le secteur du malt : Axéréal est désormais un opérateur industriel présent sur 5 continents. Le Groupe est devenu un producteur et transformateur de céréales – et plus particulièrement d’orges de brasserie – de taille mondiale. Les actifs industriels récemment acquis dans le secteur du Malt, portant à 27 nos malteries à ce jour, s’avèrent un succès stratégique pour la croissance de nos activités. Par ailleurs, notre dynamique commerciale soutenue dans l’hémisphère sud pendant la pandémie nous a permis une résistance plus forte au repli temporaire des ventes en Europe. Enfin, sur nos deux pôles, nous avons renforcé notre relation de proximité avec nos clients et nos fournisseurs. Ensemble, nous collaborons et innovons pour satisfaire aux enjeux de la transition agroalimentaire, produire autrement et répondre aux attentes sociétales, tout en délivrant des résultats mesurables.

Quels sont vos objectifs concernant la croissance durable ?

JFL : Nous souhaitons faire d’Axéréal un catalyseur du changement vers des modèles agricoles durables. C’est le sens des filières que nous mettons en place pour créer davantage de valeur partagée entre nos clients et nos agriculteurs. Un processus qui s’est accéléré sur l’exercice écoulé : 700 000 tonnes de grains ont été collectées via des filières en 2021, une performance en ligne avec notre objectif 2022 (1 million de tonnes provenant de filières). Nous sommes également précurseurs en matière de filières, d’agriculture durable et de réduction de l’empreinte environnementale, avec la structuration active d’une stratégie carbone ambitieuse ; et nous poursuivons nos actions de réduction des émissions de gaz à effet de serre de nos activités.

Image standard
bureau-axereal
Champs à renseigner
Citation

Fidèle à sa trajectoire de croissance durable, Axéréal affiche des résultats financiers robustes ainsi qu’une performance opérationnelle et commerciale solide.

Infos citation
Paul-Yves L’Anthoën, Directeur général d’Axéréal
Texte

Quelles actions mettez-vous en place en matière d’innovation et d’agronomie ?

PYL : Agissant en précurseurs de la transition agricole et alimentaire, nous recherchons constamment des solutions nouvelles de valorisation de la production de nos adhérents afin de l’adapter aux besoins de nos clients. L’accompagnement agronomique, notamment via des solutions visant à diminuer l’utilisation d’intrants, est au coeur de notre stratégie d’innovation et de croissance. Notre objectif : développer des alternatives différenciantes, plus durables et collaboratives, en partenariat avec l’ensemble des parties prenantes. Sur le volet alimentaire, l’utilisation des nouvelles technologies nous permet de créer un lien plus direct avec les consommateurs, qu’il s’agisse de partager les réalités de nos métiers ou de communiquer sur le caractère responsable de nos pratiques, par exemple concernant les productions animales ou les filières. La généralisation des outils digitaux nous aide en outre à améliorer la qualité et la performance de travail de nos équipes sur le terrain. Pilotage amélioré des flux logistiques et de production, plateforme de e-commerce, conditions de travail plus qualitatives pour les collaborateurs… Les gains liés aux outils numériques sont bien réels.

Comment avez-vous renforcé la gouvernance du Groupe ?

JFL : Le Comité exécutif du Groupe, le Conseil d’administration et les Régions partagent une vision identique, ce qui nous confère force et stabilité pour avancer autour d’un projet commun. Nous bénéficions notamment d’une compréhension commune des risques et des moyens de les prévenir. Cet alignement a récemment été renforcé par la mise en place d’un Comité des risques et des comptes. Il rassemble des élus et des membres de la Direction qui vont se consacrer entièrement à l’examen des risques et des défis d’avenir à relever, amplifiant ainsi les capacités d’adaptation du Groupe. Enfin, le Comité des rémunérations et des nominations, visant notamment à se pencher sur les plans de succession de nos instances dirigeantes, est un signal très rassurant pour notre environnement.